Breaking News

Le jour où la NBA a débarqué pour la première fois à la television française

Médias

Montage Une Laurent Rullier pour Basket Rétro

Durant vingt-huit années, la chaîne cryptée Canal+ diffuseur historique de la NBA en France, a permis à toute une génération d’amateur de balle orange de vivre les exploits de ces sportifs hors du commun. Une aventure à lire dans le dernier livre de George Eddy,, « Mon histoire avec la NBA » paru aux Editions Talent Editions. Récit.

 CONTEXTE SPORTIF

Nous sommes au début des années 80, la ligue Nationale de Basketball Américaine est le théâtre de la plus grande rivalité de son histoire. Les Celtics de Boston amenés par Larry Bird, sont confrontés aux Lakers de Los Angeles et son meneur de jeu superstar Magic Johnson. Ces deux équipes se partagent 4 des 5 derniers titres attribués. Cependant la NBA affiche un déficit permanent. En effet, les droits télévisuels sont peu important comparés à l’ogre de la NFL. Les violences récurrentes sur les parquets, les affaires de drogues et de racisme polluent cette ligue. L’année 1984, marque un tournant dans l’histoire du Basket américain et mondial. Tout d’abord, Larry O’Brien commissaire de la NBA cède sa place à David Stern alors vice-président exécutif. De plus, la traditionnelle Draft est considérée par beaucoup de spécialistes comme remarquable avec les jeunes universitaires Olajuwon, Jordan, et Barkley notamment. Dés sa prise de fonction, David Stern marque son territoire. Parfaitement conscient des lacunes qui freinent le développement de la ligue, il augmente les amendes et les suspensions afin d’attirer plus de monde dans les salles ainsi que les diffuseurs à l’international. En France, le Basketball est très peu médiatisé, celui-ci souffre du manque de résultat de son équipe nationale ainsi que de la comparaison avec d’autres sports notamment le Football ou bien encore le Rugby.

L’ARRIVEE DE CANAL PLUS

George-Eddy-Charles-Bietry-Canal+Le dimanche 04 novembre 1984, par le biais de son président André Rousselet, la chaîne Canal+ est lancée. Offrant une importante diversité de programmes tend sur le plan culturel que cinématographique, la chaîne se démarque rapidement de ses concurrentes du service public. Voulant s’inspirer du modèle Italien, seul pays à diffuser les sports U.S. en Europe, Charles Bietry directeur des sports de Canal, soumet l’idée de la diffusion de la N.B.A. Soucieux d’apporter de la crédibilité à ce programme et avec le soutien de Pierre Lescure, directeur de la programmation sur la chaîne, il répond favorablement à la candidature du Franco-Américain et joueur du Racing Club de France George Eddy.

Désireux de frapper un grand coup sur la scène médiatique Française, Canal + acquiert auprès de la Madison Square Garden Television, les droits de diffusion de l’équipe des New-York Knicks, pour la saison 1984-1985. Les Knicks sortent d’une bonne saison, se faisant éliminer en demi-finale de la conférence Est, par les futurs vainqueurs de la compétition, les Celtics de Boston. Quant au  M.S.G, elle n’est d’autre que la salle omnisports la plus populaire de la planète.

L’AFFICHE  

L’histoire retiendra que MA, opposa Les New-York Knicks de Bernard King aux Celtics de Boston amenés par Larry Bird. Ne disposant pas de moyens techniques assez suffisants afin de couvrir la rencontre en direct, c’est en différé qu’elle sera proposée aux abonnés de Canal. En effet, celle-ci s’est déroulée 10 jours plus tôt, et grâce à l’intérieur Kevin Mc Hale auteur de 42 pts, les Celtics sont venus à bout de la franchise New-Yorkaise, malgré les 38 pts de King. La NBA  ne dispose pas d’une importante couverture médiatique en France à l’époque et seulement une poignée de puristes sont déjà au courant du résultat. L’essentiel est ailleurs pour le duo Bietry-Eddy, leur but étant de faire découvrir aux plus curieux des Français la magie de cette grande ligue. À la prise d’antenne, la pression se fait sentir. Attitude rigide, regard hagard, voix parfois hésitante, notre duo se tourne vers les écrans et s’apprête à faire le grand saut. Ils ne mesurent pas à l’époque, que le pari fou dans lequel ils se sont lancés, bouleversera tant sur un plan culturel que sportif, les générations à venir. L’alchimie opère rapidement, soucieux de faire connaître au néophyte du Basket les légendes présentes sur le parquet, Charles Biétry détaille d’une voie calme, le rôle et l’importance que ces joueurs occupent dans le championnat, laissant la partie technique à son acolyte George Eddy. Après seulement quelques instants de match, le premier terme Anglais prononcé par Eddy à l’antenne est : Most Valuable Player. Ce terme désignant le meilleur joueur de la saison régulière en NBA, à l’occurrence, Larry Bird. Son accent résonne pour la première fois sur les petits écrans des abonnés de Canal +, et avec lui, c’est un petit bout des Etats-Unis qui s’offre aux Français. La confiance gagne le duo au fur et à mesure de l’avancement de la rencontre, les termes Air ball et Smash viennent agrémenter la rencontre. La rapidité de jeu, ainsi que l’impressionnante dimension athlétique des acteurs présents sur le parquet, offrent un spectacle hors du commun aux abonnés. La rencontre se termine sur une victoire des Celtics, notre duo paraphe la première page de la NBA sur les écrans Français, avec pour audience, 20% des abonnés.

CRITIQUE ET PERSÉVÉRANCE

10893676_4757562475092_279304220_n

@ Maxi-Basket

L’heure est au bilan pour le service des sports de la chaîne cryptée. Pierre Lescure, directeur de la programmation, estime que l’idée est bonne mais également très perfectible, il décide néanmoins de prolonger l’aventure. Les retours sont plutôt positifs pour notre duo, mais certaines personnes reprochent indirectement à George Eddy son approximation de la langue Française. Il est évident qu’à cette époque, en France, un consultant sportif non-issu de la branche journalistique et qui plus est Franco-Américain, ne passe pas inaperçu et attise certaines jalousies. Tour à tour, les Nets, les Bulls et même le All-Star Game s’offrent aux spectateurs de la chaîne cryptée. La première saison se conclue, sur le sacre des Lakers de Los Angeles face aux Celtics de Boston. Kareem Abdul-Jabbar est élu MVP des finales, Larry Bird est sacré MVP de la saison régulière et Michael Jordan remporte le titre de Rookie of the Year. Pour la petite histoire, les New-York Knicks obtiendront le 1er choix de la draft 1985, en la personne de la star universitaire de Georgetown, Patrick Ewing.

La deuxième saison NBA est placée sous le signe de l’innovation. Désireux et conscient de toucher un public beaucoup plus large, Canal décide de diffuser le meilleur match de la semaine en signant un accord avec la grande chaîne CBS. Si le traitement des matches se fait toujours en différé, l’amélioration de la présentation de ceux-ci est flagrante. Briefing d’avant match , présentation animée des Rosters ainsi que des officiels, ralentis durant la rencontre et analyse durant la mi-temps. La complicité du duo Biétry-Eddy est flagrante. Fini les périodes de silence. Les analyses sont fluides et pertinentes, Georges Eddy gratifie les spectateurs d’envolées lyriques qui adhérent parfaitement aux rythmes des matches diffusés. La magie de la NBA opère en France. Au fur et à mesure des années qui passent, les abonnés de Canal + voient sur leurs petits écrans les plus grandes stars de la ligue Nord-Américaine, et avec elles le Marketing US. Maillots, casquettes et chaussures en tous genre fleurissent dans les cours d’école et les centres de formations. Les termes Coast to Coast, Dunk, Money Time intègrent le jargon des jeunes Français amateur de Basketball. Un vent nouveau souffle sur la France, et le déjà emblématique commentateur George Eddy n’est pas étranger à la chose. Nous sommes au tout début des années 90, la NBA est marquée par une nouvelle rivalité opposant les Detroits Pistons, amenés par Thomas et Dumars, aux Chicago Bulls de la Superstar, Michael Jordan . C’est le moment que choisit la chaîne Canal + pour lancer sa propre révolution.

LE PREMIER MATCH NBA DIFFUSE EN FRANCE EN IMAGES

Crédits : BBallChannel – Groupe Canal +

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Nicolas Abila (24 Articles)
Rédacteur Basket rétro, @Belile81

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.