Breaking News

Le temps-mort de Francis Jordane – 1891 à 1991, le Centenaire du Basket-Ball fêté à Paris

Témoignage

Montage Une : Lauret Rullier pour Basket Rétro

Grande Figure du coaching français, Francis Jordane, notre consultant de luxe, a eu l’honneur d’assister à un match de gala en tant que sélectionneur de l’Equipe de France, à l’occasion du Centenaire du Basket-Ball fêté à Paris-Bercy. Les Bleus affrontait une véritable armada européenne autour d’Arvydas Sabonis. Témoignage. 

@ magazine de la Fédération Française de Basket Ball – Francis Jordane

Robert Busnel écrivait dans les colonnes de la revue Fédérale :  » Oui ! ! Cent Ans ……..Cent ans que James Naismith dans son Collège de Springfield créait un Jeu qui allait révolutionner la jeune Amérique d’abord, le Monde entier par la suite  « . Issu d’une idée imaginée de lancer les brouillons et autres documents dans » la corbeille à papier » que les Suisses appelaient déjà « le ballon à la corbeille  » ! ! Mais c’était surtout pour occuper physiquement les étudiants de cette Université du Massassuchets  pendant les hivers rigoureux afin de leur permettre de pratiquer un Sport d’équipe en salle que le Docteur Naismith inventa ce jeu du Basket.

Comment d’un simple objet au sol,on pensa à surélever le « but » à l’extrémité d’un poteau et d’élaborer un jeu collectif ? Et cette « idée  » novatrice fit son long parcours avec l’intermède du Pok-ta-Pok que le Français Soustelle spécialiste des civilisations pré-Colombiennes qualifiait déjà avec « les Maya » comme étant  l’ancêtre du Basketball .Toujours est-il qu’en 1893 ce sport fut présenté en France dans le légendaire Gymnase de la Rue de Trévise à Paris et se développa à une vitesse vertigineuse en Europe, Asie et sur le Continent Africain . 100 Ans, un siècle, laisse le temps de grandir, se développer, changer, mûrir, et encore progresser dans ce Monde en perpétuelle mutation .

En Fêtant cette prestigieuse épopée sur notre territoire ,c’était rendre un hommage à la France pour la primeur de ce concept allégorique sur le sol Européen puisque elle avait accueilli ce nouveau jeu de « la Balle au panier  » deux ans après son invention aux Etats Unis d’ Amérique . Pour célébrer cet événement d’envergure la Fédération Française de Basket Ball présidée par René David organisa un match d’anthologie entre la Sélection du Vieux Continent et l’Equipe de France au Palais des Sports de Bercy qui avait revêtu pour l’occasion « ses habits de lumière « . Réunir les meilleurs joueurs Européens sans les Français qui allaient les défier n’était pas une simple formalité bien au contraire .Compte tenu de l’hésitation marquée de certaines Stars dont Tony Kukoc blessé  et Arvydas Sabonis prétextant qu’il n’était que l’ombre de l’homme qui aurait pu changer la face du Monde ,en raison d’une grave blessure au tendon d’ Achille .

@ magazine de la Fédération Française de Basket Ball – Francis Jordane

Mais le grand pivot Lithuanien revenait au premier plan à Valladolid dont il était sociétaire et acceptait en définitive de porter les couleurs de l’ Europe en qualité de représentant de la Lituanie qu’il revendiquait en affirmant que c’était son seul Pays malgré ses tribulations sportives avec l’ex URSS. L’enjeu du Match était centré autour de Sabonis qui demanda à son Coach Italien de la Sélection Européenne Sandro Gamba  de le laisser jouer au maximum par reconnaissance à sa Nation d’origine car il voulait dominer cette rencontre de gala ,en finalisant victorieusement les phases  de jeu, être le Maitre incontesté du Rebond et  en fonction de l’aide défensive tricolore de donner des possibilités de tirs périphériques plus aisés à Zdovc, Radja, Pérasovic, et l’ Espagnol Villacampa . Pour l’Equipe de France que j’avais l’honneur et la fierté de coacher dans ces circonstances particulières et exceptionnelles, les solutions s’avéraient complexes face « au gratin » des joueurs de l’Europe.

Mais les Français se sont employés à cette tâche avec vaillance et abnégation, obtenant un résultat honorable au cours de la première période, n’étant mené que 46 à 52 à la pause. Les Dacoury, Ostrowski, Occansey, Rigaudeau, Szanyiel, et autres Courtinard, Bilba, les frères Gadou, Forté, Deines redoublaient d’efforts défensivement « pour rester dans le match » car l’adversaire était de taille !!! mais le deuxième acte de la partie révélait et confirmait la puissance de Sabonis auteur de 28 points bien aidé dans sa mission par Radja (18) Villacampa (17) Pérasovic et Biriukov (10 chacun).

Finalement au terme de ce match d’exhibition soutenu s’apparentant à un « All Star Game », la sélection de l’Europe remporta la victoire sur le score de 102 à 83 face à l’Equipe de France qui sortait la tête haute de cette confrontation. Cette rencontre fut retransmise sur la deuxième chaine publique de télévision et commentée par le regretté Bernard Père obtenant un grand succès d’audience à la hauteur de cet épisode grandiose qui avait largement servi la cause et la propagande du Basket International qui fêtait allégrement ses 100 ans dans l’euphorie et l’amitié.

LE MATCH DANS SON INTEGRALITE 

Cliquez ici

QUELQUES PHOTOGRAPHIES ET ARTICLES DE PRESSE DE L’ÉVÉNEMENT 

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Francis Jordane (5 Articles)
Ancien sélectionneur de l'équipe de France. Educateur, formateur et surtout un vrai passionné

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.