Breaking News

[Portrait] Purvis Short, le soldat inconnu…

Portrait

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket Rétro

Purvis Short, c’est l’histoire d’un des gars, non pas sous-estimé, non, non, non… totalement oublié, quasi effacé de l’histoire. Portrait…

Pourtant, à sa sortie de Jackson state University, cet ailier plutôt costaud de 2,01m a marqué la NCAA de son empreinte. Ses moyennes lors de sa saison senior sont exceptionnelles avec 29,5 pts, 11,4 rebs. Surnommé «Raimbowman» en raison de la trajectoire de ses shoots en forme d’arc-en-ciel, il est l’un des joueurs les plus convoités de la draft 1978. Les Warriors disposent du choix numéro 5 et, ils hésitent Short ou… Larry Bird? Purvis Short sera choisi, laissant les Celtics drafter Bird et attendre une saison de plus pour voir débarquer le blanc-bec de french lick.

Purvis Short est utilisé comme 6ème homme en soutient de Bernard King lors de ses premières saisons. Dans ce rôle, Purvis est très performant et ne déçoit pas ses propriétaires. Il enchaîne 10.6, 17, 16.1 et 14.4 pts en sortie de banc. Mais lors de la saison 82/83′, les warriors décident de le responsabiliser dans le 5 majeur. Le roster n’est pas très équilibré malgré quelques joueurs de qualités comme World.B.Free, Joe Barry Carrol, Sleepy Floyd ou encore Michael Ray Richardson (oui, oui celui d’Antibes!). Ils finissent avec un mauvais bilan de 30 victoires pour 52 défaites mais Purvis prouve bien qu’il est une menace offensive de premier ordre avec 21.4 pts, 5.3 rebs et 3.4 ass. La saison suivante confirme sa montée en puissance puisqu’il devient le leader offensif des warriors.

20190108_211116_0001

Sa saison référence, il la connaît en 1984/85′. Il va affoler les compteurs! Sa notoriété aurait pu, aurait dû décoller. Quand vous plantez 28 pts, 5.1 rebs, 3 ass, 1.1 st à 46% de réussite, vous ne passez pas inaperçu. En général vous êtes récompensé d’une selection au All-star Game, une place dans une All-nba team mais non, rien pour Purvis. Pourtant, durant cette saison seuls trois joueurs mettent plus de points que Short, ils se nomment Bernard King, Larry Bird…et Michael Jordan avec 28,2 pts. Il est même bien au dessus de joueur comme Do Wilkins, Alex English, Moses Malone ou Abdul-Jabbar.

Son gros coup de chaud se passe en novembre 84′, entre le 11 et le 17. Il enchaîne 48, 17, 40 et 59 pts, avouez que ça n’arrive pas si souvent et malgré ses perfs de folies, il n’est même pas honoré du titre de meilleur joueur de la semaine!?! Le problème vient du fait que les warriors ne gagnent pas cette année là (22 victoires-60 défaites). D’ailleurs, sa meilleure performance en carrière sera un souvenir très mitigé pour lui. Il nous raconte: «Vous voulez toujours réussir une performance comme celle-là…mais avec une victoire. Cela m’a toujours collé à la peau et m’a beaucoup dérangé de ne pas avoir gagné ce match». Il préfère volontiers retenir sa deuxième meilleure perf en carrière lorsque ses warriors remportent la victoire face aux Spurs et où «le pistolero» enquille 57 pts.

La saison suivante, Short voit débarquer un certain Chris Mullin mais il ne faiblit pas avec ses 25.5 pts, 5.1 rebs et 3.7 ass. Il est amusant de noter que quelques saisons suivantes ,Mullin fera quasiment les mêmes stats pour le succès que l’on connaît (All_star, dream team,…). Sa notoriété ne décolle toujours pas comme son équipe qui reste autour des 30 victoires par saison.

Lors de la saison 86/87′, Short se blesse et ne participe qu’à 34 rencontres dont 15 comme titulaire. Ses stats sont plus faibles mais paradoxalement la team tourne mieux sous les ordres de George Karl. Avec 42 victoires, Short connaît enfin la post-season. Golden State va même réussir une belle perf’ en éliminant le jazz d’Utah 3 à 2. Lors du game 4 décisif, Short va sortir le grand jeu avec 32 pts en 32 minutes en sortant du banc. En demi-finales de conférence, les Warriors tombent contre les grands Lakers. S’ils s’inclinent en 5 matchs, Purvis score 20 pts, 7 rebs et 3 ass lors de l’ultime rencontre. Ce sera son dernier match sous le maillot des Warriors. En effet, à quelques jours de la reprise de la saison 87/88′, il est échangé contre un sombre inconnu Dave Feitl ( 3,7 pts, 1,9 rebs!) des Houston Rockets.

20190108_210554_0001

Encore une fois, Purvis n’obtient pas le respect qu’il mérite. Les Warriors voulant laisser les pleins pouvoirs à Mullin, n’hésitent pas à expédier sans ménagement Short. Quel affront! Chez les Rockets, il redevient un sixième homme en participant à 81 rencontres pour un très bel apport (14,3 pts, 2,7 rebs, 2 ass). Il passera 2 saisons chez les Rockets puis s’engagera en tant que free-agent chez les Nets du New Jersey pour une magnifique dernière saison ( certes dans une équipe faible) apportant encore 13,1 pts, 3 rebs.

Il décide de prendre sa retraite à l’issue de la saison 1989-1990. La seule distinction qu’il peut revendiquer est son titre de…joueur de la semaine du 8 janvier 1984. Cela paraît complètement fou, comment un gars qui enchaîne autant de bonnes saisons ( 21.4, 22,8, 28, 25,5 pts) n’a jamais été un tant soit peu récompensé ou reconnu?

Purvis Short, c’est tout de même 14607 pts, 3625 rebs, 2123 ass en 842 matchs. Il est toujours, au moment où vous lirez ces lignes, le 8ème meilleur scoreur All-Time des Warriors devant Klay Thompson (qui va très bientôt le depasser). Alors pourquoi un tel oubli que ce soit durant sa carrière et évidemment après? Nous pouvons avancer quelques explications. D’abord, il n’y est pour rien mais il a été drafté devant Larry Bird. Et, malgré le talent offensif de Short, il n’y a aucune comparaison possible avec Larry Legend.

Ensuite, si l’on regarde son jeu de près, on ne peut pas dire qu’il brillait par sa défense et mine de rien, il fut catalogué scoreur qui ne défend pas. Enfin, au moment de son prime, les Warriors sont très faibles et ne sont pas beaucoup diffusés sur les réseaux télés et cela joue forcément sur la mémoire collective. Tous ces facteurs ont fait que Purvis Short reste quasiment inconnu de tous et pourtant il a une petite place parmi les meilleurs joueurs de l’histoire des Golden State Warriors.

PURVIS SHORT AUX WARRIORS EN IMAGES

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About oldschoolbasketballaddict (5 Articles)
Passionné de basket, addict de la nba 80/90's, vous pouvez me retrouver sur ma chaine youtube oldschoolbasketballaddict et sur le compte Twitter @BasketOldSchool

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.