Breaking News

[Décès] Tex Winter – Ce génie (1922-2018)

Décès

Une légende du basket nous a quitté cette nuit à 96 ans. Tex Winter, l’inventeur de l’attaque en triangle qui a fait le succès des Bulls avec Michael Jordan dans les années 90 et celui des Lakers de Shaq et Kobe. Retour sur une immense carrière.

Tex Winter, c’est plus de soixante ans de travail. Dans les médias, le mérite et les éloges ont souvent été du côté de Phil Jackson, mais l’homme qui a façonné le succès de Chicago, c’était son bras droit. Winter a rapidement baigné dans le basket, mais il a d’abord été reconnu comme un excellent perchiste. Sans l’annulation des jeux olympiques en 1944 avec la seconde guerre mondiale, il aurait très bien pu avoir un tout autre destin. Il rentre d’ailleurs à la Navy en compagnie de sa future épouse et se retrouve pilote pour affronter les nazis et ses alliés. En 1946, il rentre à l’université de Southern California où il apprend les bases de la future attaque en triangle avec son coach Sam Barry. Un an plus tard, il devient assistant à Kansas, puis démarre une carrière de coach en 1954 à Marquette qui fait de lui le plus jeune coach de l’histoire du basket universitaire (30 ans). Il retourne à Kansas au bout de deux ans en prenant le statut de coach jusqu’en 1969! Bilan, 261 victoires – 118 défaites, un titre de coach de l’année et deux Final Four avec l’utilisation de l’attaque en triangle. Il écrit d’ailleurs un livre sur ce système en 1962.

SES DÉBUTS EN NBA

Les Houston Rockets font appel à Tex Winter en 1971. Le succès est loin d’être au rendez-vous et les Texans bafouillent totalement leur basket. Il y avait pourtant de sacrés clients dans les rangs de Houston, entre Rudy Tomjanovich, Calvin Murphy et la tête à claques, Elvin Hayes. Winter jette l’éponge et lâche le basket pendant une dizaine d’années. Un ami de longue date, Jerry Krause, l’appelle alors pour un poste d’assistant à Chicago en 1985. L’attaque en triangle n’est pas un franc succès au départ avec l’appétit carnassier de Michael Jordan pour le scoring. Avec les arrivées de Scottie Pippen, Horace Grant et l’intronisation de Phil Jackson en général des troupes, les Bulls prennent un tout autre virage. Le collectif se met en place et on connait la suite, six titres au cours des années 90 (1991-1992-1993-1996-1997-1998). Phil Jackson rappelle son staff pour aller coacher les Lakers de Shaq et Kobe et ça fait trois bagues de plus. A 87 ans, Tex Winter est encore consultant lors du titre en 2009. Une vie entière consacré à sa passion comme l’explique John Paxson et Michael Jordan.

« Tex était une légende. C’était un innovateur qui avait des exigences élevés sur la manière dont le jeu devait être pratiqué et compris. Ceux d’entre nous qui ont joué pour lui ont eu une chance immense et nous avons un respect éternel envers sa dévotion pour le basket. Ce qu’il a apporté à la franchise de Chicago restera à jamais dans les mémoires. »J.Paxson

« J’ai énormément appris avec Tex. C’était un pionnier et un véritable passionné du jeu. Il a été d’une importance capitale lors de nos six titres à Chicago. Un travailleur forcené qui ne lésinait aucun détail. Je m’estime chanceux d’avoir joué pour lui. Toutes mes condoléances à sa famille. »M.Jordan

Scottie Pippen et Kobe Bryant ont également témoigné de leur admiration.

« Tex était un homme qui pensait « fondamentaux ». Mouvement du ballon + joueur en mouvement= succès. Tex ne pensait qu’au collectif. Sans lui, on n’aurait jamais gagné un titre. Il nous a enseigné comment jouer intelligemment nos adversaires et les déstabiliser. On avait le GOAT dans nos rangs, mais le savoir de Tex et l’attaque en triangle a été la clé de nos victoires. C’était un perfectionniste qui était intransigeant avec nous et je sais de quoi je parle, il a été sur mon dos dès mes débuts en NBA. Il ne m’a jamais lâché et si j’ai eu cette carrière, c’est grâce à lui. Merci à toi, Tex. Repose en paix. » S.Pippen

« Mon mentor. Durant ma première saison avec lui, on est resté assis côte à côte en analysant la moindre minute de chaque match. Il m’a appris tellement de choses, c’était un génie dans tous les sens du terme. Je ne serais pas là aujourd’hui sans lui. Merci Tex. K.Bryant

Même son de cloche chez Shaquille O’Neal et tous les autres joueurs. D’ailleurs entre Tex Winter et Michael Jordan, le courant n’a jamais vraiment été optimal. Un respect mutuel, mais ils ne se parlaient pas. Winter voyait Michael comme un destructeur de systèmes et avait même remis en cause son attaque en triangle au moment de la saison 1995-1996. Jordan avait alors dit à Phil Jackson que ce système était indispensable pour aller chercher de nouveaux titres et qu’il ne se voyait pas jouer autrement. Au final, Tex Winter, c’est neuf titres de champion, une place au Hall of Fame et surtout un des plus grands noms dans l’histoire de ce sport.

L’ATTAQUE EN TRIANGLE EXPLIQUÉ PAR TEX WINTER

LA RÉTROSPECTIVE DE TEX WINTER POUR SON INTRONISATION AU HALL OF FAME 2011

Crédits photos : Getty/NBA.com

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Anthony "Pred" Saliou (445 Articles)
Fan de MJ, d'Hakeem, Bird et Sir Charles notamment, déteste les Sonics et le Thunder, peu d'amour pour les Lakers, mais adore par-dessus tout le basket "tough". A passé plus de 10 ans sur la toile basket à débattre et râler comme tout vieux qui se respecte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.