Breaking News

[1953-2018] Les records de l’équipe de France féminine à la Coupe du Monde

Mondial Féminin

Montage Une Laurent Rullier pour Basket Rétro

Concernant la Coupe du Monde féminine, l’élève France n’a pas fait preuve d’une grande assiduité, séchant huit de treize premières éditions. Et ce, malgré de belles promesses matérialisées par une médaille de bronze dès le premier examen en 1953. Le 21e siècle fut heureusement plus brillant avec la note maximale tant sur le plan de la participation (4/4) que sur le nombre de présences dans les huit meilleures nations du monde (4/4). En attendant de recevoir un jour les félicitations du jury – rêvons d’une deuxième breloque – parcourons ensemble les bonnes et mauvaises notes du dossier académique de l’élève France.

7 mars 1953 – Examen d’entrée réussi

Si l’on en croit le site FIBA Archive, ce match France-Pérou fut le tout premier de l’histoire du Championnat du Monde féminin. A Santiago (Chili), les joueuses françaises ne firent qu’une bouchée des péruviennes (62-22) et obtinrent une qualification directe pour le tour final à six équipes. Auteur de 21 points dans cette rencontre, Anne-Marie Colchen posa les premiers jalons d’une performance qui la mena au tableau d’honneur de la compétition en tant que meilleure scoreuse (19,2 pts / match).

13 mars 1953 – La première déconvenue

L’équipe de France fit son entrée dans la poule finale de cette édition inaugurale face au favori : les États-Unis d’Amérique. Les Bleues ne passèrent pas très loin de l’exploit, échouant à quatre unités des Américaines (37-41). Les joueuses de John Head remportèrent cette rencontre grâce à leur défense en muselant Anne-Marie Colchen, cantonnée à 9 petits points. Les Françaises eurent certainement des regrets car une victoire dans ce match aurait été synonyme au final de titre mondial.

22 mars 1953 – La première citation au tableau d’honneur

Au moment d’entamer son dernier partiel face à l’Argentine, l’élève France savait qu’un tout petit point d’avance lui suffirait pour obtenir aux dépens du Brésil la médaille de bronze. Cette victoire fut acquise sans frayeur avec une régularité de métronome (48-26, 25-13 à la mi-temps), avec 30 points inscrit par la désormais légendaire Anne-Marie-Colchen.

Equipe de France féminine de basket-ball féminin 1953

Équipe de France féminine de basket-ball féminin 1953 – Crédit-photo : inconnu

18 avril 1964 – Gagne, mais peut mieux faire

Onze ans après son exploit en terre chilienne, l’équipe de France fit son retour dans l’élite mondiale. Face au Paraguay – qui termina cette année là « minor de promo » – les Bleues ont eu toutes les peines du monde à remporter une victoire (38-32). Ce fut le match le moins prolifique de l’histoire de l’équipe de France au mondial et également la victoire avec le plus petit nombre de points inscrits.

2 juin 1994 – Quinze ans après, les mauvaises notes s’enchaînent encore

Yannick Souvré avec le maillot de l'équipe de France (c) Yannicksouvré net

Yannick Souvré a porté le maillot de l’équipe de France ntre 1985 et 2002 (c) Yannicksouvré.net

Vice-championne d’Europe en 1993, les Bleues ont mis fin à une disette de quinze ans sans participation au plus au niveau mondial. En Australie, les Bleues perdirent leur premier match de la compétition face à une solide équipe cubaine (71-68). Au final, les joueuses de Paul Besson terminèrent à la 9e place, et eurent la satisfaction de voir Yannick Souvré décorée du titre de meilleure passeuse de la compétition (6 assistances par match).

15 septembre 2002 – La meilleure note

Championnes d’Europe en titre, Audrey Sauret et ses coéquipières débarquèrent sur le sol chinois avec quelles ambitions. Après une victoire nette et sans bavure sur Cuba (92-61), les Bleues continuèrent de jouer avec le plus grand sérieux face à une Tunisie et mirent un point d’honneur à remporter la plus large victoire de leur histoire en compétition officielle. (131-35, +96 pts)

16 septembre 2002 – Une généreuse revanche

Deux ans plus tôt à Sydney, la Corée du Sud avait mis fin au rêve bleu de podium olympique en quarts de finale. A Changshu (Chine), Les Françaises étaient bien décidées à rendre la monnaie de leur pièce aux Coréennes. Edwige Lawson et ses coéquipières durent s’employer pour remporter un festival offensif (90-80). Jamais les Bleues n’avaient jouée un match aussi prolifique au plus haut niveau mondial.

18 septembre 2002 – La preuve par neuf

Entre les matches de classement de l’édition 1994 et un premier tour de l’édition 2002 très propre (3 victoires en 3 matches), les Bleues venaient d’enchaîner huit victoires d’affilée au Championnat du Monde. Elle portèrent leur record à neuf unités avec une victoire face à la Lituanie pour l’entame de la seconde phase (71-63). La série prit fin le lendemain lors de la revanche de la finale de l’Euro 2001 face à la Russie (59-74). Audrey Sauret et ses coéquipières ne gagnèrent plus aucun match dans ce mondial et terminèrent à la 8e place.

Logo Championnat du monde féminin 2006

Par inconnu — FIBA, marque déposée

13 septembre 2006 – Le cap 50

Pour le 50e match de son histoire au plus haut niveau mondial, l’équipe de France féminin s’offrit une victoire aisée face à Taïwan (100-68), même si ce grand écart ne fut vraiment acquis qu’au 3e  quart-temps (23-9). Alain Jardel profita de cette rencontre pour effectuer une large revue d’effectif avec un temps de jeu minimum de neuf minutes pour chacune de ses douze joueuses.

14 septembre 2006 – Tant d’efforts non récompensés

Les Bleues souhaitaient terminer leur premier tour en beauté avec une troisième victoire en autant de rencontres. Mais face à un coriace Cuba, ce fut tout sauf une partie de plaisir. La victoire des Centre-Américaines ne se dessina que durant le 4e quart-temps. Les Bleues améliorèrent ce jour-là un drôle de record : la défaite avec le plus grand nombre de points inscrits (73-78).

17 septembre 2006 – La plus mauvaise note

La veille, Nathalie Lesdema et ses coéquipières s’étaient relancées grâce à une victoire (74-64) sur une équipe de Russie toujours redoutable. La confiance emmagasinée alorss fut malheureusement insuffisante pour prendre le meilleur sur les États-Unis qui infligèrent aux Bleues la plus lourde défaite de leur histoire au Championnat du Monde (-35, 41-76).

22 septembre 2018 – 5/5 pour les Bleues

Lorsque sera donné le coup d’envoi du match face à la Corée du Sud, les Françaises valideront définitivement le record d’une 5e participation consécutive au Championnat du Monde. Auparavant, jamais les Bleues n’avaient réussi à se qualifier deux fois d’affilée. Ce record est le signe d’un âge d’or de l’équipe de France féminine, qu’on espère matérialisé très vite par une place sur le podium.

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Professeur Tartan (6 Articles)
Le sport est la deuxième chose la plus importante de ma vie après ma famille, même si ma famille prétend que c’est le contraire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.