Breaking News

Le jour où Daniel Gibson propulse Cleveland en Finales NBA

NBA Playoffs

Opposée aux Detroit Pistons en finales de conférence, la franchise de l’Ohio va composter son billet pour les Finales derrière le match énorme de son rookie

Dans une série fort plaisante et très disputée (écart moyen de 3,6 points sur les cinq premiers matchs) les Cavaliers se retrouvent dans une position idéale. Pourtant menés 2-0 ils parviennent à renverser la vapeur et enchaînent trois victoires pour prendre les devants. Portés par un Lebron James auteur d’une performance majuscule lors du Game 5 (48 points dont 29 des 30 derniers de son équipe) ils ont la possibilité de conclure à domicile.

En face les expérimentés Pistons (Billups, Hamilton, Prince, Wallace, Webber, McDyess) n’ont nullement l’intention de se faire de nouveau marcher dessus par le jeune prodige. Ils donnent rapidement le ton et envoient presque systématiquement des prises à deux sur James, le forçant à lâcher le ballon. Si ce dernier s’adapte bien (5 passes décisives en 1er quart-temps), il ne trouve jamais vraiment de rythme en attaque, avec seulement 11 tirs tentés durant match, pour 20 points (avec un petit 3/11 au final et 14/19 aux lancers-francs). Malgré ses difficultés en attaque son jeu complet (14 rebonds, 8 passes décisives, 2 interceptions, 2 contres à l’arrivée) lui permet de peser sur le match. Et un autre joueur va venir au soutien.

LE ROOKIE À LA RESCOUSSE

Source : lebronunderrated.blogspot.fr

Après trois quart-temps au couteau, Cleveland est devant d’un point 67-66. Daniel Gibson, déja auteur de 21 points lors du Game 4, débute alors son festival. Il inscrit deux tirs à 3pts consécutifs au début de la dernière période, obligeant Flip Saunders à prendre un temps-mort. Quelques minutes plus tard il envoie une autre pique à 3pts pour mettre les Pistons à bonne distance. Un quatrième tir de loin de ce même « Boobie » fait monter l’écart à +15 avec un peu moins de 7 minutes à jouer. En panne sèche dans le dernier quart (3 paniers inscrits) Detroit doit rendre les armes. 98-82 au final.

Clutch au possible (19 points dans le dernier quart-temps) Gibson finit avec 31 points à 7/9 aux tirs dont 5/5 à 3pts et 12/15 aux LFs. Sélectionné en 42ème position lors de la draft onze mois plus tôt, le joueur issu de l’Université du Texas envoie les Cavaliers en Finales NBA pour la première fois de l’histoire de la franchise.

LA PERFORMANCE DE DANIEL GIBSON EN VIDÉO

 

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Charles Mamere (13 Articles)
Pratiquant le basket depuis l'âge de six ans, ayant commencé à suivre la NBA avec le premier sacre des San Antonio Spurs en 1999. Dès lors impossible d'en décrocher, que ce soit pour suivre son actualité quotidiennement ou pour plonger dans sa riche histoire avec passion.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.