Breaking News

Les triple-doubles en WNBA (1999 – 2017)

WNBA

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket Rétro

Si des monstres tels que Lebron James, Russell Westbrook ou encore Oscar Robertson en son temps, sont presque parvenus à les rendre banals, les triple-doubles demeurent des performances exceptionnelles. Dans l’histoire de la WNBA, elles sont six championnes à avoir réussi une telle prouesse. Retour sur ces femmes entrées dans l’histoire de notre sport.

27 Juillet 1999: Sheryl Swoopes (Comets de Houston) face au Shock de Detroit:

Le premier triple-double féminin de l’histoire n’aura pas été réalisée par n’importe qui, puisque c’est  Sheryl Swoopes qui en fut l’auteure. Véritable légende de la WNBA, l’ailière née en 1971 présente un bilan de 12 saisons disputées entre Houston (1997-2007), Seattle (2008) et Tulsa (2011), 4 titres (1997, 1998, 1999, 2000) 3 titres de MVP (2000, 2002, 2003) et une paire de Sneakers à son nom (détail non négligeable !) Et c’est ainsi dès la première saison de WNBA, en 1997, qu’elle entre dans l’histoire. Au soir du 27 Juillet de cette même année, à l’occasion d’un match de saison régulière opposant son équipe à celle du Shock de Detroit, elle score 14 points, auxquels elle ajoute 15 rebonds et 10 passes décisives.


7 Juin 2001 :
Małgorzata Dydek (Starzz de l’Utah) face au Miracle d’Orlando

Malgorzata Dydek, la polonaise qui aura, 16 ans durant (de 1992 à 2008), évolué au poste de pivot, est la seconde à parvenir à atteindre le triple-double au cours d’un match de WNBA.
Plus grande joueuse de l’histoire avec ses 2m16, la n°1 de la draft de 1999 profite d’un match de saison régulière face à Orlando le 7 juin 2001 pour compiler 12 points, 11 rebonds et 10 contres, et ainsi mener son équipe à une victoire sur le score de 82 à 79.


10 Septembre 2004 : Lisa Leslie (Sparks de Los Angeles) face au Shock de Detroit:

Affronter Detroit semble décidemment propice à l’accomplissement de grandes performances. Le 10 Septembre 2004, les joueuses du Shock voient pour la deuxième fois une adversaire réussir un triple double face à elles. Cette fois ci, c’est Lisa Leslie, qui s’y colle ! L’américaine, qui évolua au poste de pivot, est loin d’être une anonyme. Quadruple championne olympique (1996, 2000, 2004, 2008) et double championne du monde (1998 et 2002) avec Team USA, double championne WNBA en 2001 et 2002 avec en prime le titre de MVP des finales ces deux années. Lisa Leslie, véritable légende du basket, est entrée au Hall of Fame en 2015. L’exploit qu’elle réalise à l’occasion de ce match face à Detroit est d’autant plus remarquable qu’avec 29 points, 15 rebonds et 10 contres, elle réalise le triple-double comprenant le plus de points parmi les 7 réalisés dans l’histoire de la WNBA.


21 Mai 2005 : Deanna Nolan (Shock de Détroit) face au Sun du

Une nouvelle fois, le Shock est impliqué. Mais cette fois ci, c’est l’équipe de Detroit qui bénéficie du triple-double. Dans  le match l’opposant à la formation du Connecticut, l’arrière Deanna Nolan, triple vainqueure WNBA avec son équipe en 2003, 2006 et 2008, va inscrire 11 points, prendre 10 rebonds et réaliser 11 passe décisives.


4 Septembre 2005 : Sheryl Swoopes (Comets de Houston) face au Storm de Seattle

En ce 4 septembre 2005, Sheryl Swoopes réalise son second triple-double en carrière, un peu plus de 6 ans après le premier. Celui-ci plus que les autres revêt sans aucun doute un caractère exceptionnel. Il est, encore à ce jour, le seul triple-double qui fut réalisé à l’occasion d’un match de play-offs de WNBA. Face à Houston, au premier tour de la post-season, Sheryl Swoopes inscrira 14 points et affichera 10 rebonds et 10 passes décisives.


24 Juillet 2014 : Temeka Johnson (Storm de Seattle) face au Liberty de New-York

Il aura fallu attendre près de 9 ans pour qu’un nouveau triple-double soit réalisé en WNBA après celui de Sheryl Swoopes. Il sera l’œuvre de Temeka Jonhson, meneuse américaine de Seattle, championne WNBA en 2009 avec le Phoenix Mercury. Durant un match de saison régulière l’opposant à l’équipe de New-York, elle scorera 13 unités auxquelles elle ajoutera 10 rebonds et 11 passes décisives.


28 Juillet 2017 : Candace Parker (Sparks de Los Angeles) face aux stars de San Antonio

 Dernier triple-double en date, celui de Candace Parker, l’ailière américaine. Cette dernière a la particularité d’avoir évolué durant 6 ans, à la fois en WNBA (durant l’été, la saison allant grossièrement de mai à septembre) et dans le championnat russe (pendant le reste de l’année), pour l’UMMC Ekaterinbourg, entre 2010 et 2015. Elle en a profité pour étoffer, des deux cotés de l’atlantique, un palmarès unique : WNBA en 2016, 2 titres de MVP WNBA (2008 et 2013),  5 Superligues russe (de 2010 à 2014),1 titre de MVP de la Superligue russe (2010), 2 coupes de Russie (2010 et 2013), 1 Euroligue (2013) et enfin 2 médailles d’or Olympique avec l’équipe nationale américaine (2008 et 2012). Une impressionnante collection de titre, à laquelle elle ajoute, le 28 juillet 2017 contre San Antonio, un triple double réalisé avec 11 points, 17 rebonds et 9 passes décisives.

Retrouvez plus de Basket Retro sur





Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.