Breaking News

Top 25 joueurs cultes NBA : Allen Iverson

crédits : Julien Mc Laughlin

1996 >2010

 

Petit par la taille mais grand par le talent, Allen Iverson est assurément le joueur le plus charismatique de la NBA à l’aube des années 2000. La superstar des 76ers a notamment marqué de son empreinte le basket américain de par son style, sur et en dehors des terrains. 

Authentique produit de la mouvance hip-hop, Allen Iverson incarne le renouveau de la NBA dès son arrivée. En dépit de son petit gabarit, le joueur ne renonce jamais au contact, profitant de sa vitesse, de ses qualités athlétique et surtout de son redoutable crossover pour trouver le chemin du panier. Âgé de seulement 21 ans, il devient le plus jeune joueur de l’histoire à scorer plus de 50 points dans un match et avec 40 points lors de 5 matchs consécutifs, il se permet le luxe de battre le record de Wilt Chamberlain. Dans un style technique et acrobatique, il fait progresser sa moyenne de points pour devenir l’un des meilleurs attaquants de la ligue. Sous les ordres du coach Larry Brown,  il passe alors du poste de meneur à celui d’arrière scoreur pour devenir le leader incontesté d’une équipe des 76ers en pleine reconstruction. Entouré de joueurs besogneux lors de sa troisième saison, le joueur virtuose permet à l’équipe de renouer avec les playoffs après sept années d’absence.

2001 est pour lui l’année de la consécration puisqu’il décroche les titres de MVP du All Star Game et de la saison, avant de participer à sa première finale face aux Lakers emmenés par Kobe Bryant et Shaquille O’Neal. Malgré la défaite, The Answer brille à la face du monde et acquiert une renommée internationale.  Bien qu’il soit au sommet de sa popularité dans la ville de Philadelphie,  la personnalité du joueur n’est pas sans poser quelques problèmes pour le front-office des 76ers. Après plusieurs conflits avec son entraineur et certains de ses coéquipiers, les dirigeants vont prendre la décision de l’échanger pour rejoindre Carmelo Anthony chez les Nuggets . Ensemble, ils constituent une redoutable paire d’attaquants mais s’inclinent à chaque fois en playoffs au sein de la conférence Ouest.

Il retrouve la conférence Est après un échange contre Chancey Billups. Chez les Pistons, l’expérience tourne court à cause d’une hygiène de vie douteuse et des blessures à répétition. Devenu l’ombre de lui-même, le reste de sa carrière est un mauvais feuilleton entre la poignée de match sous le maillot des Grizzlies et le retour, pour le salaire minimum,  sur le banc de sa ville de coeur, Philadelphie. Au bord de la ruine physique et financière, Iverson ne trouve pas la réponse à ses déboires et doit annoncer la fin de sa carrière. Honoré par les 76ers avec le retrait de son maillot, la NBA lui reconnaît son importance dans le jeu et dans la culture basket lorsqu’il effectue son entrée au mythique Hall of Fame en 2016.

source : Sole Collector

Originaire des Hampton en Virginie, Allen Iverson est élevé par sa mère dans des conditions précaires. Très tôt passionné par le sport, le jeune garçon passe alors la majeure partie de son temps à la pratique de base-ball, du football et enfin du basket-ball. Convaincu que le sport professionnel serait son billet de sortie du ghetto, il se projette dans une carrière de footballeur. Reconnu comme l’un des meilleurs lycéens de l’État, il mène le lycée de Bethel jusqu’au titre. Mis à la porte de son domicile par sa mère, il emménage alors chez Gary Moore, son entraîneur qui devient son mentor et le père qu’il na jamais connu.

En 1993, les performances qu’il réalise avec l’équipe de basket le poussent à se focaliser sur la balle orange. Sa notoriété grandissante lui vaut d’hériter de son surnom The  Answer. considéré comme le nouveau phénomène, de nombreuses facultés cherchent à le recruter. Dans la presse, il va néanmoins passer de la une de la rubrique des sports à celle des faits divers, suite à une rixe musclée dans un bowling. Au coeur de la tourmente, il est condamné à 15 ans de prison et doit son salut au gouverneur de Virginie qui décide de la gracier au bout de quatre mois d’incarcération. Malgré une réputation ternie, il se voit offrir une bourse par John Thompson, l’entraineur de Georgetown, à condition qu’il accepte les règles de vie de l’établissement.

Décidé d’accomplir sa destinée de sportif professionnel, il met au service des Hoyas toute son énergie en attaque et en défense. Avec une saison de sophomore à plus de 25 points, 5 passes et 3,5 interceptions, il reçoit par deux fois le trophée de meilleur défenseur de la conférence Big East. Afin de venir en aide à sa soeur malade, il décide néanmoins d’écourter son cursus pour rejoindre la NBA. Meilleur marqueur de l’histoire de la fac de Georgetown, le jeune meneur explosif est sélectionné en première position par les Philadelphia 76ers au cours de la fameuse cuvée de 1996, aux côtés de Kobe Bryant, Steve Nash ou bien encore Ray Allen.

——————

—————

 

Meilleure saison : 31.1 points, 3.8 rebonds, 4.6 passes, 2.5 steals, 0.3 contres (2000 – 2001)

 

  • Titres de MVP : 1 (2001)
  • Sélections All-Stars : 11
  • MVP du All-Star Game : 2001, 2005
  • NBA rookie of the year : 1997
  • All-NBA First Team : 1999, 2001, 2005
  • All-NBA Second Team : 2000, 2002, 2003
  • All-NBA Third Team : 2006
  • Meilleur Marqueur NBA : 1999, 2001, 2002, 2005
  • Meilleur intercepteur : 2001, 2002, 2003
  • Palmares Olympique : Bronze (2004)

 

Modèle : Reebok The Question

——————

Pour devenir culte, une paire de basket n’a pas besoin d’avoir le design le plus original ni la dernière technologie de pointe, preuve en est avec la première paire conçue par Reebok pour Allen Iverson.

Devenu un grand classique de la marque, la Question se démarque par sa tige montante, son coloris rouge, blanc et bleu en écho au maillot des 76ers, son amorti Hexalite et sa semelle bleue translucide. Portée par le rookie sensationnel de l’année 1996, la paire ne tarde pas à rencontrer un succès phénoménal. Initialement sortie dans quelques magasins de Philadelphie, la chaussure est bientôt en rupture de stock et de nombreux adeptes ne manquent pas de faire des centaines de kilomètres pour pouvoir se la procurer.

Sujet à controverse au moment de son arrivée dans la ligue professionnelle, Allen Iverson devient alors le nouveau chouchou de la marque qui n’hésite pas à lui offrir un contrat de 50 millions de dollars sur dix ans. Reebok n’hésite pas non plus à se jouer de son charisme et de son image afin de conquérir de nouveaux consommateurs orientés basket de rue. Au début des années 2000 le jeune public commence, en effet, à délaisser Nike et Adidas au profit de Reebok et And1. Deux marques qui n’hésitent pas à signer des joueurs au profil streetball tels que Allen Iverson, Baron Davis et Steve Francis côté Reebok ou bien Stephon Marbury et Rafer Alston pour And1. C’est d’ailleurs par une action street que la Question devient mythique puisque c’est avec cette paire aux pieds que The Answer réussit l’incroyable double crossover qui enrhume Sa Majesté Jordan. Comme une passation de pouvoir dans le secteur du jeu et de la sneaker, cette action marque le début de la Iverson mania.

La star des Sixers devient le nouvel ambassadeur de la culture urbaine, associant hip hop, tatouages, basket et vêtements amples. Véritable icône culturelle, Iverson marque les esprits en incarnant l’association entre le monde du sport et celui du rap. Reebok marque alors un tournant dans sa stratégie de marketing en s’adjoignant les services de célèbres rappeurs pour porter leurs produits. 

Au travers des séries The Question et The Answer, c’est tout naturellement que la vingtaine de modèles consacrés au joueur propose de nombreuses audaces pour incarner son style et se différencier de la concurrence.

 

 

  • Apparait dans un épisode de la  série «  The Chris Rock Show » : Episode #3.2 (1998)

  • Joue dans le film « Magic Baskets » (2002)

  • Apparait dans le documentaire « 1 Love » (2003)

  • Apparait dans le jeu vidéo « NBA Ballers » (2004)

  • Apparait dans la série documentaire « It’s the Shoes » : Allen Iverson and Damon Dash (2005)

  • Apparait dans un épisode de la  série « Punk’d » : Episode #5.2 (2005)

  • Joue dans le film « Dans ses rêves » (2009)

  • Apparait dans le documentaire « Iverson  » (2014)

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

——————

 

  • Sa mère, Gloria,  était seulement âgé de quinze ans lorsqu’elle lui donna naissance

  • Il fut nommé meilleur joueur lycéen de football au cours de l’année 1993

  • Il affirma que coach Thompson lui a sauvé la vie lorsqu’il lui proposa de rejoindre l’Université de Georgetown

  • C’est sous le pseudonyme de « Jewels », qu’il sortit un album de rap en 2000

  • En proie à des problèmes d’addiction aux jeux, il est interdit de casino dans deux établissements de la ville de Détroit lors de son bref passage aux Pistons

  • Ivre, il fut battu par le rappeur Nelly lors d’une partie de H.O.R.S.E en 2016

  • Avec Karl Malone, Michael Jordan, LeBron James, Kevin Garnett, Kobe Bryant et Larry Bird, il fait partie des joueurs à compiler au moins 20 000 points, 3 000 rebonds, 5 000 passes décisives et 1 500 interceptions en carrière

  • Après avoir engrangé une fortune personnelle de plus de 150 millions de dollars, il fut totalement ruiné en l’espace de quelques années

 

Crédits gif et visuels : Julien Mc Laughlin

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Julien Mc Laughlin (87 Articles)
Pratiquant assidu de la balle orange depuis plus de 25 ans, l'oeil nourri par les glorieux matchs NBA diffusés sur Canal+ dans les 90s - twitter : @NBAckInTime - @jumclaughlin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.