Breaking News

[Docu] Kevin Johnson, Step Up (1988-1991)

Documentaire

Montage Une : Clutch-23 pour Basket Rétro

Ses  changements de rythme vers le panier laissent de marbre. Ultra athlétique, Kevin Johnson  est inarrêtable en pénétration à Phoenix entre 1988 et 1991. A l’occasion de son 52ème anniversaire, Clutch-23 nous permet de remettre en lumière sa première période avec les Suns. 

Kevin Johnson est être l’archétype du meneur scoreur ultra athlétique capable d’attaquer le cercle sans relâche. La NBA contemporaine en compte des tonnes à présent mais à l’époque, KJ est une étrangeté. Né le 4 mars 1966 à Sacramento, voilà donc 52 ans aujourd’hui, rien n’a été simple pour notre héro. Son père meurt dans un improbable accident de bateau ! Elevé par ses grands parents à Oak Hill en banlieue de Sacto, tiraillé entre baseball et balle orange, il intègre Cal en 1983.  A Berkeley, pour l’Université de California, Kevin réalise un cursus complet de 4 ans avec les Golden Bears où il pratique deux sports. Au basket, il termine à 17 points de moyenne lors de son année senior. Jusqu’en 1994, il est même le meilleur scoreur de l’histoire de sa fac. Au baseball, KJ est drafté en 1986 par les Oakland As au 23ème tour. Il joue pour eux dans une Ligue Mineure à l’été 1986 avant de se consacrer au basket. Définitivement.

LE BON EN AVANT

On le saura plus tard mais la draft est riche en 1987. On y retrouve une pléiade des stars comme Scottie Pippen, Horace Grant, David Robinson, Reggie Miller ou Mark Jackson en plus de bons joueurs comme Tyrone Bogues, Sarunas Marcioulinis ou un certain Billy Donovan actuel coach d’OKC…

9a8029f25740b3eba0f22dc95e5813f4.jpg

Pinterest

Attendu à Sacramento sa ville natale qui choisit finalement Kenny Smith, il est drafté contre toute attente par Cleveland au rang 7. Les Cavs n’ont pas besoin en effet de meneur puisqu’ils comptent déjà Mark Price dans leur rang. Sous les ordres de Lenny Wilkens, KJ aprend beaucoup quand même mais est vite échangé avec Mark West,  Tyrone Corbin et un premier tour de draft qui deviendra Dan Majerle contre Larry Nance et Mike Sanders. Ce soir là, sans le savoir, Suns et Cavs réalisent un deal qui marquera l’histoire. Emancipé, notre homme devient NBA Rookie of the Month dès avril avec 15 points de moyenne alors qu’il faisait banquette deux mois plus tôt. Au total, il joue 28 rencontres avec les Suns pour 12 points de moyenne.

LE GRAND BON EN AVANT !

En 1988, Cotton Fitzsimmons, fraichement arrivé aux Suns, va s’appuyer sur son dragster. Résultat, Phoenix gagne presque 30 rencontres de plus en saison régulière et l’équipe ne perd qu’en Finale de Conférence face au grand LA de Magic Johnson et de James Worthy. Et KJ éclate ! Il devient MIP en réalisant cette année là, 62 doubles-doubles et deux triples-doubles. C’est ainsi qu’il intègre le second 5 de la Ligue aux côtés de joueurs comme son coéquipier Tom Chambers mais aussi Chris Mullin, Pat Ewing et John Stockton. Le premier 5 ? Sir Charles, Michael Jordan, Karl Malone, Charles Barkley et Magic. Il est le seul de la liste à ne pas être Hall of Fame… Cette nouvelle ère pour Phoenix lui permet de se qualifier pour les playoffs chaque année jusqu’en 1995. PHX devient une force incroyable à l’Ouest. D’ailleurs, les Suns prennent leur revanche sur les Lakers en 1989 mais échouent face aux Blazers de Clyde Drexler qui affronteront les Pistons en Finales.

KJ_&_Cotton

KJ et Cotton Fitzsimmons Getty Image

Individuellement, pour sa première saison complète aux Suns, Kevin Johnson tourne à 20 points et 12 passes de moyenne avec une adresse diabolique (50% dans le champ et 88%  aux lancers.) Des statistiques dont seuls peuvent peuvent se vanter : Magic, Isiah Thomas, Oscar Robertson et Nate Archibald. Le reste se passe presque de commentaires. Ainsi, en 1989-1990 ses stats affichent 22,5 points et 11,4 passes en 74 matchs. La saison suivante, on retrouve des marques à 22,2 points et 10,1 passes en 77 matchs puis en 1991-1992 : 19,7 points et 10,7 passes en 78 matchs. Définitivement, notre homme a réalisé un grand bon en avant. Kevin Johnson : Step Up !

PALMARÈS

  • NBA All Star : 1990, 1991 et 1994
  • NBA Second Team : 1989, 1990, 1991 et 1994.
  • NBA Third Team : 1992
  • Champion du monde 1994
  • 6ème de l’Histoire au nombre d’assists par match en carrière avec 9 passes / rencontre. (NB:  1er Magic (12.2) et 2nd John Stockton (11.2) )
  • NBA Finals 1993
  • Possède le record du nombre de minutes jouées dans un match des Finales NBA (62)

KEVIN JONSON, STEP UP (1988-1991)

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About sunkiddbr (11 Articles)
Amoureux de Gozilla depuis mon plus jeune âge, je suis devenu fan des Suns ! De Sir Charles à Dan Majerle en passant par Nash, via Stoudemire pour aller jusqu'à Devin Booker : PHX a le monopole de mon coeur. Je veux du soleil !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.