Breaking News

Le 26 janvier 2007, Jamal Crawford était chaud comme la braise!

Les plus belles perfs

Une période détestable pour les Knicks avec des individualités qui aimaient trop se la jouer solo. Stephon Marbury et Jamal Crawford en tête. Mais pour ce dernier, il pouvait aussi arriver que les fans tombent sous le charme d’un des meilleurs manieurs de ballon de la ligue et fin janvier 2007, le Madison avait rugi.

Miami, champion en titre, se déplace au Madison Square Garden. le Heat n’y arrive pas et n’est même pas à 50% de victoires. L’âge avancé des cadres et les blessures n’aident pas. Alors quand un adversaire s’enflamme et humilie encore plus l’équipe, ça en devient gênant. Jamal Crawford, on l’aime ou on le déteste. Grand croqueur, il lui arrive aussi de réussir des numéros de soliste absolument hors du commun, le genre de performance qui vous fait lever du canapé et qui fait passer inaperçu un gros match de Dwyane Wade. 37 points tout de même pour le MVP des finales 2006, sauf qu’il s’est incliné devant les 52 points de Crawford, dont une série impensable de seize tirs réussis d’affilée à cheval entre le second et troisième QT! Miami est totalement largué et le public réclame son héros pour aller chercher le record all-time de la franchise, détenu par Bernard King (60 pts).

Malheureusement, Isiah Thomas était le coach des Knicks et n’a pas voulu remettre Crawford sur le parquet pour les sept dernières minutes, une question de respect. Le match était plié, les joueurs majeurs de Miami étaient sur le banc et avec le souvenir douloureux du mois de décembre avec la baston générale contre Denver, Thomas a joué la carte de la sécurité avant celle de la postérité. Le 16 décembre 2006, Denver mettait une correction à New York et continuait à les humilier jusqu’à la frustration et le début d’une grosse mêlée tristement célèbre. Crawford réalise donc son meilleur match en carrière, 52 points dont huit paniers à trois points. Il devient le sixième joueur dans l’histoire de la franchise à passer le seuil des cinquante points avec la compagnie d’Allan Houston, Patrick Ewing, Bernard King, Willis Reed et Richie Guerin. Carmelo Anthony rejoint ce cercle fermé quelques années plus tard.

Crawford a également une autre corde à son arc pour les performances all-time. Il a inscrit en carrière à trois reprises 50 points ou plus et avec trois franchises différentes (Chicago – NY – Golden State). Seul trois autres joueurs l’ont fait dans l’histoire de la NBA, Bernard King, Wilt Chamberlain et Moses Malone. Plutôt pas mal comme entourage.

« C’est la plus grosse performance que j’ai jamais vu au Madison Square Garden depuis Michael Jordan! ». S.Marbury

« Il fallait l’aide de dieu pour arrêter notre spirale de défaites, Jamal a bénéficié de l’intervention divine ». Jerome James

« Incroyable. Je n’ai jamais vu ça avant, le mec était juste chaud bouillant. »D.Wade

La ligne de stats de Jamal Crawford:

52 pts – 20/30 aux tirs – 8/10 à 3pts – 3 rebonds – 2 interceptions et 3 ballons perdus en 40 minutes.

JAMAL CRAWFORD HIGHLIGHTS VS HEAT

Crédits photo : NBAE/Getty Images

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Anthony "Pred" Saliou (413 Articles)
Fan de MJ, d'Hakeem, Bird et Sir Charles notamment, déteste les Sonics et le Thunder, peu d'amour pour les Lakers, mais adore par-dessus tout le basket "tough". A passé plus de 10 ans sur la toile basket à débattre et râler comme tout vieux qui se respecte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.