Breaking News

La remontée fantastique des Suns face aux Lakers en 1995

Les plus belles perfs

Vous voulez encore une preuve qu’un match n’est jamais gagné à l’avance? Retour au 25 novembre 1995 à l’America West Arena de Phoenix où les Lakers mènent de dix points à une minute trente du coup de sifflet final.

Un début de saison 1995-1996 difficile pour les deux franchises qui sont à 50% de victoires. Phoenix a ainsi transféré son ancien gunner, Dan Majerle à Cleveland pour le pivot John « Hot Rod » Williams. Le premier vrai pivot des Suns depuis une éternité. Le problème est que ce dernier n’est plus aussi fringant que lors de ses meilleures années avec les Cavs et le jeu rapide de sa nouvelle équipe n’est pas du tout à son goût. Heureusement la belle surprise vient de la draft de Michael Finley, jeune arrière très athlétique et plein de culot. Les Lakers sont devant 110-100 et il ne reste qu’une minute trente. l’ancien membre de la maison Suns, Cedric Ceballos a fait du dégât avec 34 points, dont 16 sur la ligne des lancers. Son équipe semble confiante et pourtant…

Pertes de balles, défense pot de colle des Suns, paniers à trois points en masse dont deux de Finley et le moment où tout bascule, plus qu’un point d’avance pour les Lakers, un pressing avec prise à deux sur Nick Van Exel qui n’arrive plus à se dépêtrer des mains de Kevin Johnson et Charles Barkley. L’arbitre siffle un entre-deux entre le meneur des Lakers et Sir Charles. Baby TGV remporte le duel, AC Green s’arrache avec trois Lakers sur le dos dont un plongeon de Van Exel, ballon pour Finley qui arme à hauteur de la ligne des lancers, swish au buzzer! Nick Van Exel est furieux et frustré, il faut dire qu’on assiste là à la troisième défaite consécutive de Los Angeles d’un petit point après les deux revers à la maison contre Portland et Sacramento.

LE COMEBACK DES SUNS

Crédits photo : NBAE/Getty Images

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Pred (372 Articles)
Fan de MJ, d'Hakeem, Bird et Sir Charles notamment, déteste les Sonics et le Thunder, peu d'amour pour les Lakers, mais adore par-dessus tout le basket "tough". A passé plus de 10 ans sur la toile basket à débattre et râler comme tout vieux qui se respecte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s