Breaking News

[Portrait] Derrick Gervin – le frère « de »

Portrait

Vivre dans l’ombre d’un membre de sa famille devenu une superstar, ça n’est jamais simple. Les fils de Michael Jordan sont désormais aux oubliettes ou ceux de Rick Barry n’ont jamais atteint le niveau du paternel. Derrick Gervin est le jeune frère de George « Iceman » et il a aussi à sa manière affoler les compteurs dans un petit club espagnol en 1987-1988.

Difficile de passer derrière la carrière immense du frère aîné. George Gervin, c’est l’ultime machine à scorer des années 70, début 80 avec quatre titres de meilleur marqueur, dont une belle pointe à 33 unités de moyenne par match. La première grande star des San Antonio Spurs, le roi du finger roll. Derrick n’a pas eu le même destin glorieux. Un peu plus grand et costaud que George, moins doué, mais le même sang à vouloir attaquer à tout prix. Alors que la carrière de The Iceman touche à sa fin, Derrick affole les compteurs à l’université de…San Antonio finissant son cursus à plus de 25 points par rencontre. Drafté en 1985 par les 76ers, il est coupé avant même de fouler un parquet NBA.

Une carrière de « journeyman »où il évolue entre la Turquie, l’Argentine, l’Italie, une multitude d’équipes en ligue mineure américaine et surtout une année folle en deuxième division espagnole dans la ville de Cordoue en Andalousie. Ca vaut ce que ça vaut, est-ce que le climat agréable du sud de l’Espagne l’a transmuté? La température du bonhomme a en tout cas grimper en flèche en martyrisant les défenses adverses de façon très violente. 59 et 56 points en octobre 1987, deux défaites. 124 points cumulés sur deux matchs de suite en décembre 1987 (63 et 61 pts), 64 points en janvier 1988 et il termine la saison avec une coquette moyenne de 46,3 points par match. Bon certes, on ne peut pas juger du niveau du championnat et il faut préciser que son club gagnait à peine 50% de ses matchs malgré les performances de l’ailier américain.

« J’ai toujours considéré George comme mon grand frère, rien de plus. Il a été un formidable joueur. Je n’aime pas les surnoms qu’on m’a donné comme Little George ou Little Iceman. Je veux juste que l’on m’appelle Derrick. »

L’anecdote la plus drôle est sûrement la raison pour laquelle Derrick a atterri à Cordoue. Le club avait fini son recrutement et avait organisé un match amical contre une sélection américaine de joueurs sans contrat. Gervin a claqué 53 points et le club Andalou a viré un de leurs joueurs pour signer le phénomène. Bien que le succès collectif n’a pas été au rendez-vous, la notoriété de Derrick était incroyable, à la limite du statut d’un super héros. Pour son premier match et seulement en exhibition, il marque 48 points, la messe est dite.

En dehors de cette période salvatrice, Gervin a tout de même effectué une pige de deux saisons en NBA chez les Nets au début des années 90. Arrivé en cours de saison au mois de février 1990, il s’avère être un très honnête remplaçant, finissant à 12 points par match. L’arrivée de Drazen Petrovic le bouscule et sa carrière NBA s’arrête prématurément. Aujourd’hui à 54 ans, il n’a pas stoppé la balle orange en devenant entraîneur de basket pour les jeunes.

DERRICK GERVIN EN MODE ENTRAÎNEUR

Crédits : NBA

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Anthony "Pred" Saliou (434 Articles)
Fan de MJ, d'Hakeem, Bird et Sir Charles notamment, déteste les Sonics et le Thunder, peu d'amour pour les Lakers, mais adore par-dessus tout le basket "tough". A passé plus de 10 ans sur la toile basket à débattre et râler comme tout vieux qui se respecte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.