Breaking News

[Euroleague 1997] Alain Digbeu, son 3-points décisif en 8eme de finale

41 ans depuis le 13 novembre dernier, Alain Digbeu a permis de donner la qualification à l’Asvel Villeurbanne il y a 19 ans lors du match 3 du 8eme de finale de la « Green Team » face à Estudiantes Madrid. Détails de cette rencontre européenne cruciale.

Basket Rétro était revenu sur le parcours de l’Asvel Villeurbanne en Euroligue qui avait atteint le Final Four 1997. Focus précisément aujourd’hui sur la qualification en quart de finale des hommes coachés par Greg Beugnot. Cette année-là, parmi les joueurs de l’effectif du club rhodanien, un jeune ailier français de 22 ans s’était distingué en huitième de finale de cette compétition européenne : Alain Digbeu et son maillot floqué du numéro 10

Le 13 mars 1997 correspond au match d’appui entre Villeurbanne et l’Estudiantes Madrid. Les deux équipes sont alors à égalité avant le coup d’envoi, une manche partout. Le match 3 se jouait à Villeurbanne dans l’antre de l’Astroballe. Les spectateurs présents dans la salle avaient assisté à une véritable rencontre d’Euroligue, très serrée avec une fin palpitante. Et à quelques minutes de la fin du match, le sort s’annonçait indécis, une vraie incertitude du résultat. Mené 71-69, Alain Digbeu rentra deux lancers-francs suite à une faute commise par un joueur de Madrid. Villeurbanne et Estudiantes se sont retrouvés à égalité parfaite 71-71 à 1:20.

Carte Alain Digbeu - Asvel Villeurbanne

Carte Alain Digbeu – Asvel Villeurbanne

ET DIGBEU DONNA 3 POINTS D’AVANCE

Suite à un entre deux gagné par l’Asvel, le meneur Delaney Rudd dirigeait l’action à une minute de la fin du temps réglementaire. Une première tentative de tir de Brian Howard pour repasser devant au score est tenté. Echec. Mais le ballon sorti du terrain a été redonné à l’ASVEL. 42,3 secondes à jouer. Rudd, toujours cuir en main, renversa le jeu sur Laurent Pluvy qui dribbla à l’intérieur de la raquette et passa le ballon pour Brian Howard en tête de raquette. Feinte de shoot, dribble et passe de l’intérieur US pour Digbeu. Le défenseur adverse est en retard sur l’ailier français qui se saisit du ballon et tire à 3-points. Ca rentre, 3 points d’avance pour l’Asvel grâce à Air France qui signe ses 15e, 16e et 17e points du match.

Les fans de l’Asvel à l’Astroballe se faisaient entendre, levaient les bras et se réjouissaient naturellement des trois points d’avance de Villeurbanne à 30 secondes du terme de ce huitième de finale. Digbeu lui en profitait pour lever les bras après ce tir capital de cette rencontre. Avantage Asvel 74-71.

Ballon en jeu pour Estudiantes. Villeurbanne devait faire le stop défensif de ce 8eme. Mais John Thompson a failli égaliser et répondre au tir longue distance de Digbeu. Le ballon flirtait avec le cercle et ressortait. Tout est en faveur de l’Asvel. Le ballon revenait sur Jim Bilba qui avait pris un rebond importantissime. Faute d’Estudiantes. Le pivot guadeloupéen se retrouva à son tour sur la ligne des lancers. Il fait 1/2.  75-71 pour les Villeurbannais. Les supporters de l’Asvel donnèrent de leurs voix. Il resta 5 secondes.

Le temps défila puis un dernier tir à 3-points raté de Madrid, c’est le soulagement, la délivrance à l’Astroballe. Villeurbanne avait réussi à arracher sa qualification pour les quarts de finale de l’Euroligue jusqu’au bout du suspense. 2 victoires à 1. Dans les gradins, ca clappait des mains du côte des supporters, sourires aux lèvres du public et fiers de la combativité de leur équipe.

DIGBEU : 17 POINTS DE MOYENNE EN 8EME

Les joueurs de la Green Team s’étaient bien partagés le ballon : Rudd (18 points, 7 rebonds et 7 passes), Howard (14 points, 4 rebonds), Bilba (14 points, 10 rebonds). Décisif en fin de match, Digbeu aligna de belles stats avec 17 points (4/10 aux tirs dont 3/8 à 3-points et quel troisième panier derrière l’arc de cercle), 5 rebonds, 5 passes et 2 interceptions en 40 minutes de jeu. N’oublions pas que Air France avait signé un superbe match aller face à Madrid en compilant 24 points (8/10 aux tirs et 7/8 aux lancers-francs), 6 rebonds et 3 passes. Lors du match retour à Madrid, le natif de Maçon flirta le double-double avec 10 points et 9 rebonds.

Si Delaney Rudd a été efficace au cours de ce huitième, c’est le cas de Digbeu qui signe des moyennes sur ce huitième de 17 points (à 58 % aux tirs : 15/26 sur l’ensemble des trois matchs et 16/18 aux lancers-francs), 6,7 rebonds et 3 passes.

Le match 3 Asvel-Estudiantes Madrid  en images

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (404 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.