Breaking News

Les Bleus Olympiques • Sydney 2000

Il y a du mieux en cette fin de siècle pour l’equipe de France de basket masculine. C’est solide à tous les postes, il y a un vrai big man dans la raquette et même un joueur NBA… Dommage, ce dernier n’est pas du voyage en Australie.

Le Championnat d’Europe 1999 est à double enjeu pour une équipe de France qui compte pour la première fois un joueur labellisé NBA dans ses rangs, le King de Sacramento Tariq-Abdul Wahad. Il s’agit en effet de valider une montée en puissance des Bleus sur l’échiquier européen mais surtout en accédant aux demie-finales, décrocher son billet pour Sydney. L’épreuve se déroulant en France, la pression n’en est que plus forte. Les deux objectifs sont atteints aux forceps par une victoire en quart-de-finale, qui n’a tenu qu’à un trois points turc manqué au buzzer. L’objectif est atteint mais équipe s’auto-détruit par des dissensions internes apparues à la fin du second tour.

2 VICTOIRES, 3 DÉFAITES AU PREMIER TOUR

C’est sans Tariq ni Alain Digbeu, mais avec Yann Bonato absent l’année précédente, que des Bleus prennent la direction de Sydney. Dans la raquette, le naturalisé Crawford Palmer prend la place du naturalisé Ronnie Smith. Après une mise en bouche contre la Nouvelle-Zélande, le vrai test se joue contre la Lituanie de Jasikevicius. Le meneur balte n’a même pas à s’employer, (6 ass. 6 pts) pour infliger un +18. Un joker est brûlé. La défaite est interdite contre les Chinois qui comptent dans leurs rangs un jeune et immense prodige de 20 ans, Yao Ming. Et cela s’engage mal, contre toute attente, les Chinois font mieux que résister mais sans doute n’ont-ils pas scouté Antoine Rigaudeau qui profite de positions ouvertes à trois points pour assassiner les Fils du Ciel derrière la ligne. 29 pts pour le Choletais. La France ira en quart de finale. Reste à savoir en quelle position. La quatrième place est a évité car dans le groupe d’en face, les Serbo-Montenegrins de Bodiroga, Danilovic, Rebracca, Stojakovic… renversent tout sur leur passage. Les affronter en quart signifierait sans doute un retour en France dans la foulée. Mais Carlton Myers et les Italiens n’entendent pas eux aussi se coltiner les « Yougos » en quart et font le métier. Qu’importe le match de gala contre Team USA, les positions sont figées. Mais les cartes ont été redistribuées dans le groupe B. Les « Yougos » se sont fait surprendre par les Canadiens. (voir « Souvenirs Olympiques de Pascal Legendre »).

NASH MUSELÉ

Sciarra à Sydney

Laurent Sciarra face à Jason Kidd

C’est donc les Canadiens qui sont opposés aux Français un quart. L’obstacle paraît quand même moins rude que ne l’aurait été la Serbie-Monténégro. Heureusement pour les Bleus, Steeve Nash est moins en verve qu’il ne l’a été face à Bodiroga et ses compatriotes, (26pts, 8 ass., 8rbs). La défense qu’exerce sur lui Makan Dioumassi y est sans doute pour quelque chose. Le futur double MVP NBA doit se contenter de 10 pts, d’un rebond, 8 assists certes, mais de 9 T.O aussi. Du côté des Bleus Laurent Sciarra, qui voyait son compteur points bloqué à zéro après trois matchs, s’est lâché dans la défaite contre l’Italie pour inscrire 17 pts, puis 21 contre les USA. Il en remet une couche et fini meilleur scoreur des Bleus du match avec de nouveau 17 pts. 68 / 63, la France décroche son billet pour une demie-Finale mais perd Yann Bonato sur blessure.

LE CHEF-D’ŒUVRE DE SYDNEY

Les Australiens sont sûrs de leur coup. La presse locale présente le match comme une formalité à accomplir avant la finale promise. Pêché d’orgueil ! Weis impose sa loi au pivot des Bulls, Luc Longley, les extérieurs tiennent Gaze et Heal. Sciarra assume son nouveau rôle de leader offensif. Dans une salle frappée de stupeur l’écart enfle jusqu’à compter 24 pts points d’écart au coup de sifflet finale. Pour la première fois depuis 1948, la France disputera une finale… contre les Etats Unis.

« Votre meneur, il ressemble à rien, mais c’est un sacré bon basketteur. » – Jason Kidd.

A 4 minutes et 28 secondes de la fin du match, Antoine Rigaudeau, parfaitement démarqué derrière la ligne à 3points réussi un shoot long distance et Vince Carter, Ray Allen, Alonzo Mourning, Jason Kidd, et autre Kevin Garnett voient revenir les Français à 4 petits points seulement. Après le temps-mort demandé par Rudy Tomjanovich, les NBA’ers donnent un ultime coup de rein pour l’emporter de 10 points. Laurent Sciarra finit meilleure marqueurs de la rencontre.Non seulement les Français ont atteints la finales mais ils en ont été dignes.

Pourtant l’avenir du basket français ne s’est pas dessiné à Sydney. Les soubressauts internes du Championnat d’Europe ont laissé des traces malgré la médaille d’argent olympique. Les 2000 resteront un peu comme une génération « one shot ». L’avenir du basket français, il a été tracé quelques semaines auparavant du côté de Zadar en Croatie où un certain Tony Parker et son pôte Boris Diaw ont remporté le championnat d’Europe juniors.

Info 2000

Montage Une : Laurent Rullier pour Basket Rétro

 

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Laurent Rullier (63 Articles)
Le premier match de basket que j'ai vu en live était un Alsace de Bagnolet vs ASVEL. Depuis la balle orange n'a pas arrêté de rebondir dans ma p'tite tête.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.