Breaking News

Lockout 1998-1999: Interdits dans les salles NBA, les joueurs font cavaliers seuls

Match Rétro

Alors que le lock-out fait rage au sein de la NBA, les joueurs essayent de garder la forme comme ils peuvent et aussi de tenter de garder un peu de crédibilité auprès des fans. Le 19 décembre 1998, un match de charité avec 16 joueurs NBA a eu lieu à Atlantic City dans le New Jersey, l’occasion pour eux de montrer qu’ils n’ont rien perdu de leur talent.

Atlantic City pour un match de basket, c’est pas vraiment l’idéal. Ville connue surtout pour ses nombreux casinos à tel point qu’elle se classe seconde aux Etats-Unis derrière Las Vegas, quelques stars NBA ont fait une rencontre amicale dans une salle qui a attiré moins de 10 000 spectateurs. Le basket n’est clairement pas une attraction où certaines personnes ont même déclaré qu’en leur donnant un billet, ils ne feraient pas le déplacement. A l’origine, les recettes de ce match devaient aller aux joueurs ayant un « faible » revenu dans la ligue, mais une mini polémique a vite été lancée et c’est finalement pour deux associations humanitaires, dont l’UNICEF, que les gains ont été partagés. Organisé par Patrick Ewing, président du syndicat des joueurs et par David Falk, l’agent de Michael Jordan entre autre, il s’agit de la toute première rencontre télévisée avec des joueurs NBA depuis le Game 6 des finales entre Chicago et Utah, joué en juin 1998.

C’est la chaîne Showtime qui retransmet la rencontre, une rareté vu que la dernière fois qu’ils ont montré des joueurs NBA derrière leurs caméras, c’était en 1992 pour le 1 contre 1, Kareem Abdul Jabbar – Julius Erving. En cas de blessure, 20 millions de dollars d’assurance pour chaque joueur avait été décidé. Pour jeter un peu d’huile sur le feu, un journaliste demande à Reggie Miller ce que ça lui fait d’être dans l’équipe des « vieux » contre les plus jeunes. La réponse est cinglante: « c’est bien à cause des jeunes qu’on est dans cette situation », faisant indirectement référence au contrat mirobolant signé par Kevin Garnett et ses 126 millions de dollars!

Michael Jordan et Scottie Pippen ont décliné l’invitation, Charles Barkley est en costume pour « coacher », mais qui sont les joueurs qui vont fouler le parquet? Dans l’équipe White, Alonzo Mourning, Glen Rice, Gary Payton, Vin Baker et Anfernee Hardaway pour le 5 majeur suivi de trois remplacants, Chris Webber, Allan Houston et Tom Gugliotta. Chez les Red, Patrick Ewing, Reggie Miller, Dominique Wilkins, Karl Malone et Tim Hardaway en titulaires, Shawn Kemp, Dan Majerle et Mitch Richmond pour les suppléer.Pour les plus sceptiques d’entre vous, ça peut surprendre, mais il y a de la défense. Après tout, entre Payton et Zo, fallait pas s’attendre aux portes ouvertes si facilement. Oui il y a du spectacle, du déchet, Pat Ewing fait 50 ans et Wilkins croque toujours autant le cuir.

Atlantic City était une étape retransmis à la TV avec des stars, mais pour les autres joueurs? Des gars comme Sam Mack, le shooteur de Houston ou Michael Stewart, pivot des Kings ont aussi joué une rencontre à…Beyrouth contre une sélection all-star arabe! A Houston, un riche vendeur de meubles a pu organiser un match de gala sur le terrain des cougars, l’équipe universitaire. Deux équipes coachés par Clyde Drexler et Kenny Smith, où on retrouve Antoine Walker, Nick Van Exel, Juwan Howard, Rasheed Wallace, Avery Johnson, Robert Horry, Jerry Stackhouse, Penny et Tim Hardaway ou encore Stephon Marbury. Un match sans envergure, le but était de s’amuser sans se blesser et faire plaisir au public. Pour entretenir la forme, les joueurs vont dans les divers salles de leur ville. Nick Anderson s’entraîne avec Tracy McGrady et Shaq. Anfernee Hardaway préfère son Tennessee natal. Tim Hardaway enchaîne les pick-up games à Chicago en compagnie de Michael Finley. Quelques mois après, la compétition reprenait enfin, non sans dommages.

Crédits: Sportsillustrated.com/BasketXXL/Mondial Basket

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Anthony "Pred" Saliou (425 Articles)
Fan de MJ, d'Hakeem, Bird et Sir Charles notamment, déteste les Sonics et le Thunder, peu d'amour pour les Lakers, mais adore par-dessus tout le basket "tough". A passé plus de 10 ans sur la toile basket à débattre et râler comme tout vieux qui se respecte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.